Bienvenue à Martigny les bains

MARTIGNY LES BAINS - REVUE DE PRESSE

<< Août 2017 >>
LuMaMeJeVeSaDi
4
9
13
15
18
24
27

4782 articles publiés

Les articles sont disponibles sur internet 7 jours après leur date de publication par la presse régionale.

Afficher :

Rechercher le ou les mots-clés suivants :

Tout afficher

Les passages protégés remis à neuf. VOSGES MATIN du 25-08-2017

La rentrée approchant, il était nécessaire de repeindre les tracés des passages protégés pour une meilleure protection des enfants qui se rendent au groupe scolaire ou au collège privé. Ce dont se sont chargés Yvan, Fabrien et Philippe, employés communaux, pour 25 passages protégés, " stop " et " cédez le passage " sur la RD 429.

Entreprise Eri-Est : un essor contrarié . VOSGES MATIN du 25-08-2017


L'agrandissement de l'usine a été refusé. " De l'énergie gâchée, une perte de temps et d'argent " pour son responsable.

C'est un exemple de ce savoir-faire vosgien recherché et touchant par le fait une clientèle très variée. Sidérurgie, automobile, aéronautique, plasturgie... Il y a plus d'un domaine dans lequel Eri-Est excelle avec ses machines spéciales " cousues main ". Pour preuve, l'ancienne usine de Rozières-sur-Mouzon, qu'elle a rachetée, va reprendre du service et d'importants travaux (agrandissement du bâtiment, ouvertures de fenêtres...) y ont été effectués. Mais tout n'est pas rose pour autant, et André Pescheloche et son jeune collaborateur, Stéphane Montaillier, ont profité d'une visite de la sous-préfète il y a plusieurs semaines pour faire le point et afficher leur mécontentement.

Le point, c'est d'abord la nécessité de recruter. Plusieurs ouvriers doivent prendre leur retraite en fin d'année, et leur remplacement est nécessaire. Pour cela, l'entreprise est à la recherche de jeunes ouvriers. Des postes pas encore pourvus, malgré différentes formules de recrutement.

Il est pourtant primordial pour l'entreprise de trouver du personnel volontaire, titulaire d'un certain bagage mais à même de s'adapter et réapprendre sur les nouvelles bases de travail que l'entreprise propose. Et ce avec la volonté des dirigeants de trouver dans un périmètre restreint (au plus 30 km autour de Martigny-les-Bains). Mais la récente visite des élus, dont la sous-préfète Jeanne Vo Huu Lê, a permis à André Pescheloche de soulever un autre point d'achoppement : le projet du prolongement du bâtiment relais, construit il y a quelques années à Martigny-les-Bains, qui a été refusé. Pour le directeur, " de l'énergie gâchée, une perte de temps et d'argent ".

1 page(s) : 1